Glossaire des termes

Téléchargez le document Directives : Glossaire des termes avec les références (PDF, 20 pages).
Glossaire des termes
Terme Définition Exemples
Directives en matière de mouvement sur 24 heures Les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures décrivent la durée recommandée pour chaque intensité d’activité physique (faible, moyenne, élevée), le comportement sédentaire et le sommeil afin d’optimiser les bienfaits pour la santé. Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour les enfants et les jeunes : une approche intégrée regroupant l’activité physique, le comportement sédentaire et le sommeil

www.scpe.ca/directives
Termes « A »
Terminology Definitions Examples
Activité physique Tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques qui entraîne une augmentation de la dépense énergétique et qui augmente la fréquence cardiaque et le rythme respiratoire. Voir Activité physique de faible intensité, Activité physique d’intensité moyenne et Activité physique d’intensité élevée pour des exemples.
Activité physique de faible intensité Sur une échelle absolue, l’activité physique de faible intensité correspond à l’activité physique réalisée à :
  • 1,5-4,0 fois l’intensité de repos pour les enfants et les jeunes (1,5-4,0 MET)
  • 1,5-3,0 fois l’intensité de repos pour les adultes et les aînés (1,5-3,0 MET)
Les activités physiques de faible intensité n’entraînent pas la transpiration ni l’essoufflement. Les activités physiques quotidiennes spontanées sont généralement des activités physiques de faible intensité.
Enfant et jeunes
  • Marche lente
  • Croquet
  • Étirements légers
  • Hygiène personnelle
  • Jeu avec un animal domestique
  • Promenade avec un chien
  • Billard
Adultes et aînés
  • Marche lente
  • Tâches ménagères légères (courses, vaisselle, cuisine)
  • Surveillance d’enfants
  • Croquet
  • Étirements légers
  • Hygiène personnelle
  • Jardinage léger, arrosage des plantes
Activité physique d’intensité élevée (APE) Sur une échelle absolue, l’activité physique d’intensité élevée correspond à l’activité physique réalisée à :
  • Typiquement 7,0 fois l’intensité de repos ou plus pour les enfants et les jeunes (≥ 7,0 MET)
  • 6,0 fois l’intensité de repos ou plus pour les adultes et les aînés (≥ 6,0 MET)
Sur l’échelle relative des capacités d’une personne (ex. : échelle de perception de l’effort), l’activité physique d’intensité élevée correspond généralement à 7 à 9 sur 10.

Généralement, pendant une APE, la fréquence cardiaque augmente beaucoup, la température corporelle s’accroît et la personne n’est pas capable de dire plus que quelques mots sans avoir besoin de prendre une pause pour respirer.
Enfants et jeunes
  • Jeux actifs impliquant de courir et poursuivre (ex. : tague ou flag-football)
  • Vélo (rapide)
  • Corde à sauter
  • Arts martiaux (ex. : karaté)
  • Course
  • Sports (ex. : hockey sur glace ou sur gazon, basketball, natation, tennis, gymnastique)
  • Danse active
  • Ski de fond
  • Entraînement de type aérobie
Adultes et aînés
  • Marche athlétique, marche rapide, course, jogging
  • Natation rapide
  • Tennis en simple
  • Danse active
  • Vélo à 16 km/h ou plus
  • Corde à sauter
  • Jardinage intense (creusage, sarclage)
  • Randonnée en montée ou avec un sac à dos lourd
Activité physique d’intensité moyenne (APM) Sur une échelle absolue, l’activité physique d’intensité moyenne correspond à l’activité physique réalisée à :
  • 4,0-6,9 fois l’intensité de repos pour les enfants et jeunes (4,0-6,9 MET)
  • 3,0-5,9 fois l’intensité de repos pour les adultes et aînés (3,0-5,9 MET)
Comme le métabolisme et la capacité des aînés varient de manière différente d’une personne à l’autre, des méthodes de rechange sont utilisées pour classer l’APM :
  • Environ 3,3 fois l’intensité de repos pour une personne de plus de 65 ans ayant une condition physique dans la moyenne.
  • Plus de 60 % de la consommation maximale d’oxygène
  • 40 à 60 % de la fréquence cardiaque de réserve
Sur l’échelle relative des capacités d’une personne (ex. : échelle de perception de l’effort), l’APM correspond généralement à 5 ou 6 sur 10.
Généralement, l’APM est assez intense pour augmenter la fréquence cardiaque. Une personne doit pouvoir parler, mais pas chanter lors d’une activité à cette intensité.
Enfants et jeunes
  • Loisirs actifs (ex. : randonnée, canoë, planche à roulettes, patin à roues alignées
  • Transport actif (ex. : vélo ou marche rapide)
  • Tâches ménagères telles que balayer ou passer la tondeuse
  • Jeux impliquant des lancers et des attrapés tels que le baseball et le football
Adultes et aînés
  • Marche rapide (5 km/h ou plus pour les adultes, ou 2,5 km/h ou plus pour les aînés), mais pas de marche athlétique
  • Aquagym
  • Vélo à moins de 16 km/h
  • Tennis en double
  • Danse sportive
  • Jardinage
  • Tâches ménagères telles que passer l’aspirateur ou nettoyer le sol
  • Escaliers
Activité physique de renforcement musculaire Activité physique qui augmente la force, la puissance, l’endurance ou la masse musculaires. Enfants et jeunes
  • Jeux (ex. : tir à la corde)
  • Pompes ou pompes modifiées (avec genoux au sol)
  • Exercices de résistance utilisant le poids du corps, des poids libres, des machines ou des bandes élastiques
  • Escalade d’une corde ou d’arbres
  • Redressements assis
  • Balancement aux équipements de jeu dans les parcs
  • Tâches requérant des soulèvements ou le transport d’objets
Adultes et aînés
  • Levée de poids
  • Exercices avec des bandes élastiques
  • Exercices de résistance utilisant le poids du corps (pompes ou redressements assis)
  • Jardinage intense (creusage, pelletage)
Activité physique spontanée Activité physique accumulée par la réalisation d’activités au quotidien
  • Déplacement pour aller chercher le courrier ou aller à banque
  • Hygiène personnelle
  • Préparation des repas
  • Tâches ménagères
  • Magasinage
Activités physiques de type aérobie Activités dynamiques impliquant les grands groupes musculaires et entraînant une augmentation importante de la fréquence cardiaque et de la dépense énergétique. On les appelle aussi « activités d’endurance ». Une pratique régulière améliore la capacité cardiorespiratoire et musculosquelettique, amenant ainsi une amélioration de la performance en endurance et une meilleure santé.
  • Marche rapide
  • Course
  • Natation
  • Vélo
  • Aviron
  • Sports d’équipe (ex. : soccer, football, hockey, basketball)
  • Danse
Activités physiques renforçant les os Activités physiques conçues pour améliorer la solidité de sites osseux précis. Ces activités produisent des impacts ou des tensions sur les os, stimulant la croissance et la solidité osseuse. Les activités avec mise en charge et les exercices avec impacts semblent être les plus efficaces pour l’amélioration du contenu minéral osseux. Une combinaison de ces deux types d’activité est optimale pour préserver ou améliorer la densité minérale osseuse. En plus des exemples propres aux âges suivants, ces activités comprennent :
  • Course
  • Corde à sauter
  • Levée de poids
  • Sports impliquant des impacts répétés du pied tels que la gymnastique, le basketball le volleyball et le tennis
Enfant et jeunes
  • Jeux (ex. : marelle)
  • Sauts à cloche-pied, sauts à pied joint, bonds
Adultes et aînés
  • Sauts, bonds, levée ou transport d’objets, escaliers
  • Jardinage intense
  • Activités où la force des muscles applique un stress sur l’os, par exemple l’aviron provoque un stress sur la colonne vertébrale
Activités physiques non structurées Activité physique se produisant de manière spontanée et sporadique qui est généralement non planifiée ou programmée. Ce type d’activité implique des activités ou des jeux libres sans structure externe (ex. : coach, horaire fixe). Enfants et jeunes
  • Jeux de balle avec un chien
  • Partie de soccer avec des amis
  • Natation à la plage
  • Randonnée en famille
  • Marche, vélo ou planche à roulettes pour se rendre à l’école
  • Construction d’une cabane dans un arbre
  • Escalade à l’extérieur
Adultes et aînés
  • Course en solo ou avec des amis dans un parc
  • Natation à la plage
  • Randonnée en famille
  • Surf à la plage
  • Jardinage
  • Achat d’aliments
  • Promenade avec le chien
Activités physiques structurées Activités physiques se produisant dans un contexte planifié, intentionnel et répétitif. Enfants et jeunes
  • Cours d’éducation physique
  • Leçons de sport (ex. : danse, natation, karaté)
  • Sports de compétition (ex. : gymnastique, ligue de soccer, tournois de hockey)
Adultes et aînés
  • Cours de yoga ou de tai-chi
  • Cours de conditionnement physique
  • Musculation sous supervision dans un gymnase
  • Course, randonnée ou marche nordique avec un club ou un groupe
  • Aquagym
Âges Nourrissons : < 1 an Tout-petits : 1-2 ans Enfants d’âge préscolaire : 3-4 ans Enfants d’âge scolaire : 5-11 ans Jeunes : 12-17 ans Adultes : 18-64 ans Aînés : ≥ 65 ans
APME Activité physique d’intensité moyenne à élevée (voir Activité physique d’intensité moyenne et Activité physique d’intensité élevée).
Apparemment en bonne santé En plus des critères spécifiques aux âges suivants, ce terme fait référence à l’absence de maladie (en fonction des signes cliniques, symptomatiques et fonctionnels), laquelle est normalement évaluée lors des tests de laboratoire courants et des examens physiques. Les enfants ou adultes en surpoids/obèses, mais qui n’ont pas d’autre maladie diagnostiquée sont considérés comme apparemment en bonne santé.

Jeunes enfants Enfants qui se développent conformément aux normes en matière de stade de développement.

Aînés Personnes âgées vivant dans la collectivité, et non dans une maison de retraite ou un établissement de soins de longue durée, et non considérées comme fragiles.
Pour déterminer si une personne pourrait avoir un problème de santé, effectuez une évaluation préalable à la participation en utilisant des outils fondés sur des données probantes, c.-à-d. le Q-AAP et le Q-AAP+. Ceux-ci vous aideront à recommander des programmes d’activité physique et d’exercices individuels adaptés aux clients.
Termes « C »
Terme Définition Exemples
Comportement sédentaire Situation d’éveil caractérisée par une dépense énergétique ≤ 1,5 MET en position assise ou allongée.
  • Activités prolongées en position assise
  • Visionnement de la télévision
  • Jeux vidéo passifs sur une console ou un ordinateur
  • Temps passé sur l’ordinateur (pour travailler ou surfer sur Internet)
  • Transport motorisé
Continuum du mouvement Continuité des comportements basée sur leur intensité en MET (équivalents métaboliques) allant du sommeil à l’activité physique d’intensité élevée. Cette définition illustre qu’il faut distinguer le sommeil et le comportement sédentaire de l’absence d’activité physique. En effet, les réponses physiologiques et les adaptations associées au sommeil et au comportement sédentaire ne sont pas nécessairement à l’opposé de celles associées à l’exercice physique et peuvent varier d’un système physiologique à un autre (ex. : cardiovasculaire, musculosquelettique). Les comportements composant le continuum du mouvement interagissent pour influencer la santé, suggérant que l’intégration de l’ensemble de ces mouvements et de ces absences de mouvements devrait être considérée lors de l’évaluation des comportements de santé.

Continuum du mouvement
Termes « D »
Terme Définition Exemples
Directives en matière d’activité physique Les Directives canadiennes en matière d’activité physique fournissent des recommandations quant à la fréquence, l’intensité, la quantité et les types d’activité physique optimaux pour prévenir la maladie ou améliorer la santé.
  • Directives canadiennes en matière d'activité physique pour la petite enfance de 0 à 4 ans
  • Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour les enfants et les jeunes : une approche intégrée regroupant l’activité physique, le comportement sédentaire et le sommeil
  • Directives canadiennes en matière d'activité physique à l'intention des adultes âgés de 18 à 64 ans
  • Directives canadiennes en matière d'activité physique à l'intention des adultes âgés de 65 ans et plus

www.scpe.ca/directives
Directives en matière de comportement sédentaire Les Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire décrivent le volume et le type de comportement sédentaire recommandés pour prévenir la maladie et améliorer la santé.
  • Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire pour la petite enfance de 0 à 4 ans
  • Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour les enfants et les jeunes : une approche intégrée regroupant l’activité physique, le comportement sédentaire et le sommeil
www.scpe.ca/directives
Durée Période de temps durant laquelle une activité physique ou sédentaire est réalisée.
  • 30 minutes d’exercice physique
  • 2 heures de visionnement de la télévision
  • 1 heure de sieste
  • 20 minutes de jardinage
Termes « E »
Terme Définition Exemples
Entraînement de l’équilibre Exercices statiques et dynamiques conçus pour améliorer la capacité à résister aux contraintes de balancement postural ou aux stimulations déstabilisantes provoquées par son propre mouvement, l’environnement ou d’autres objets.
  • Marche sur un terrain accidenté (ex. : zones non pavées, chemins en forêt)
  • Tai-chi
  • Yoga
  • Équilibre sur sangle
  • Surf
Être retenu PPériode de temps que les nourrissons, les tout-petits et les enfants d’âge préscolaire passent dans des poussettes, des sièges d’auto pour enfants ou d’autres environnements où ils n’ont pas la possibilité de bouger librement.
  • Siège d’auto pour enfants
  • Poussette
  • Chaise haute
Exercice physique Activité physique planifiée, structurée et répétitive ayant pour but d’améliorer ou de maintenir une ou plusieurs composantes de la capacité physique. Voir les exemples dans la section « Activités physiques structurées »
Termes « F »
Terme Définition Exemples
Fréquence Nombre de fois qu’un comportement (activité physique, comportement sédentaire) est réalisé par unité de temps. La fréquence est généralement exprimée en nombre de séances ou de périodes par jour ou par semaine.
  • Exercice physique 3 fois par semaine
  • Jeux vidéo quotidiens
  • Promenade avec le chien 5 fois par semaine
  • Escaliers 4 fois par jour
Termes « H »
Terme Définition Exemples
Hygiène du sommeil Habitudes et pratiques permettant de bien dormir sur une base régulière. La promotion d’un sommeil suffisant et régulier correspond également à l’hygiène du sommeil.
  • Se coucher à la même heure tous les soirs et se lever à la même heure tous les matins.
  • Dormir dans un endroit silencieux, sombre et relaxant, qui est ni trop chaud, ni trop froid.
  • Rendre le lit confortable et l’utiliser seulement pour dormir (pas pour d’autres activités telles que lire, regarder la télévision ou écouter de la musique).
  • Retirer tous les écrans de télévision, ordinateurs et autres appareils de la chambre à coucher.
  • Éviter de prendre un repas trop copieux avant de se coucher.
Termes « I »
Terme Définition Exemples
Inactivité physique Absence d’activité physique; souvent définie comme le défaut d’atteindre un niveau suffisant d’APME (ne pas respecter les directives en matière d’activité physique).
Indicateurs de santé :
Capacité cardiorespiratoire Capacité du système cardiovasculaire et respiratoire à approvisionner l’oxygène aux muscles en action lors d’une activité physique soutenue. La capacité cardiorespiratoire est un prédicteur indépendant des maladies cardiovasculaires et de la mortalité toutes causes confondues.
  • Consommation maximale d’oxygène
  • Puissance aérobie
  • Performance au test de course navette sur 20 mètres
Capacité musculosquelettique Groupe d’aptitudes physiques incluant la force, l’endurance et la puissance musculaires. La force musculaire est généralement définie comme étant la capacité à générer de la force avec un muscle ou un groupe de muscles. L’endurance musculaire locale est l’aptitude à réaliser des contractions répétées avec un muscle ou groupe de muscles lors d'une charge sous-maximale. La puissance musculaire correspond au taux auquel un muscle effectue un travail.
  • Force musculaire : répétition maximale au banc d'exercice, squat maximal, force de préhension
  • Endurance musculaire : pompes, tractions, planche
  • Puissance musculaire : saut vertical, saut en longueur sans élan
Cognition Processus mentaux relatifs à la connaissance, au traitement d’information, à la mémorisation et au raisonnement, ainsi que le contenu des processus tels que les concepts et les souvenirs.
  • Échelle du mini-examen de l'état mental (MEEM)
  • Tests de mémoire
  • Tests des habiletés de perception
  • Tests du niveau de développement
  • Réussite scolaire
  • Tests verbaux et de mathématiques
Comportements prosociaux Comportements réalisés dans le but d’aider son prochain.
  • Aider un ami à se relever
  • Ramasser une chose que quelqu’un a fait tomber et la lui rendre
Composition corporelle Proportion de masse grasse et de masse maigre dans le corps. La mesure de la composition corporelle est importante pour évaluer la santé et le statut nutritionnel, l’impact d’une maladie et le changement provoqué par une intervention nutritionnelle, thérapeutique ou comportementale.
  • Indice de masse corporelle (IMC)
  • Tour de taille
  • Pourcentage de masse grasse
Alors que l’IMC et le tour de taille ne mesurent pas directement la composition corporelle, ils sont dans la majorité des cas de bons indicateurs du risque pour la santé associé à une adiposité excessive.
Qualité de vie Perception d’une personne de sa condition de vie dans le contexte du système culturel et de valeur dans lequel elle vit, et en relation avec ses buts, attentes, standards et préoccupations.
  • La qualité de vie liée à la santé (QVLS) est un concept développé par les chercheurs en santé pour décrire la combinaison de plusieurs dimensions incluant le fonctionnement physique, le bien-être émotionnel, le fonctionnement social, la perception de sa santé et l’évaluation globale de la satisfaction de vivre.
Régulation émotionnelle ou santé psychosociale Processus intrinsèques et extrinsèques responsables du suivi, de l’évaluation et de la modification des réactions émotionnelles, plus particulièrement de leur intensité et de leur temporalité. La régulation émotionnelle peut s’opérer à travers des processus cognitifs, expressifs, comportementaux et psychologiques.
  • Capacité de garder son sang-froid
  • Stress
  • Anxiété
  • Symptômes de dépression
  • Santé mentale
Réussite scolaire Mesure dans laquelle une personne a atteint des objectifs précis dans le contexte de l’environnement pédagogique, particulièrement à l’école, au collège et à l’université.
  • Moyenne générale
  • Scores à des tests normalisés
  • Notes à des cours précis
  • Résultats à des questionnaires
  • Mesures du Q.I.
  • Concentration
  • Tests de mémoire
  • Comportements en classe
Santé cardiovasculaire et métabolique Statut fonctionnel des systèmes cardiovasculaire et métabolique, évalué par la mesure de biomarqueurs et d’indicateurs fonctionnels.
  • Facteurs de risque du syndrome métabolique tels que l’obésité abdominale, un taux élevé de triglycérides, un faible taux de cholestérol HDL, l’hypertension et l’intolérance au glucose (ou un diagnostic de diabète)
  • Poids et composition corporelle
  • Puissance maximale aérobie
Termes « J »
Terme Définition Exemples
Jeu actif Concept similaire à celui de l’activité physique d’intensité moyenne à élevée (APME), mais qui est plus approprié au contexte des jeunes enfants. Il fait référence aux activités physiques pour jeunes enfants qui les font s’activer avec intensité, s’essouffler et avoir chaud.
  • Jeux de ballons
  • Activités au parc (vélo ou tricycle)
  • Activités aquatiques
  • Tague
Termes « M »
Terme Définition Exemples
Mouvement Action de changer d’emplacement ou de position au moyen de la contraction des muscles squelettiques.

Les comportements impliquant ou non du mouvement au cours de la journée ont un impact direct sur les processus biologiques et pourraient influencer ou modérer les réponses physiologiques et les adaptations associées à d’autres mouvements par leur interaction.
Comportements impliquant du mouvement
  • Exercice physique
  • Marche
  • Jardinage
  • Tâches ménagères
Comportements impliquant peu de mouvement
  • Sommeil
  • Visionnement de la télévision
  • Travail sur l’ordinateur
  • Activités en position assise
Termes « P »
Terme Définition Exemples
Période prolongée Période de temps prolongée passée à adopter le même comportement de façon continue. Dans les Directives canadiennes en matière de mouvement sédentaire pour la petite enfance et les nouvelles Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour les enfants et les jeunes : une approche intégrée regroupant l’activité physique, le comportement sédentaire et le sommeil, il est recommandé de limiter les périodes prolongées de sédentarité. Une période prolongée de sédentarité dans ce contexte correspond à une période passée en position assise ou inclinée, sans prendre de pause (une interruption dans les comportements sédentaires) pendant les heures d’éveil.
Professionnel de la santé Professionnel de l’exercice ou praticien de santé qualifié.
  • Physiologiste de l'exercice certifié SCPE® (PEC-SCPE)
  • Kinésiologue
  • Médecin
  • Infirmière
  • Physiothérapeute
  • Ergothérapeute
  • Psychologue
Termes « S »
Terme Définition Exemples
Séance Période d’activité physique continue.

Période de mise en mouvement continue.
  • 10 minutes d’activité physique continue, comme recommandé dans les Directives canadiennes en matière d’activité physique à l’intention des adultes
  • 2 heures continues de comportement sédentaire
  • 7 heures continues de sommeil
  • 45 minutes continues de jardinage
Surveillance Collecte, analyse et interprétation continues et systématiques des données de santé nécessaires pour la planification, la mise en oeuvre et l’évaluation de programmes de santé publique.

La surveillance du niveau d’activité physique et des comportements sédentaires des populations effectuée à l’aide d’une méthode normalisée est un élément essentiel de la santé publique en réponse aux préoccupations actuelles concernant le faible niveau d’activité dans beaucoup de populations. Celle-ci permet par exemple d’évaluer quelle proportion des enfants et des jeunes respectent les Directives en matière de mouvement sur 24 heures.
  • Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS)
  • L'étude sur les comportements de santé des jeunes d'âge scolaire (L'Enquête HBSC)
Termes « T »
Terme Définition Exemples
Temps de loisir passé devant un écran Temps passé en face d’un ou plusieurs appareils disposant d'un écran tels qu’une télévision, une console de jeux vidéo, un ordinateur, une tablette, un téléphone intelligent ou autre pendant les temps de loisirs (temps passé hors de l’école ou du lieu de travail) et caractérisé par un comportement sédentaire.
Temps passé sur le ventre Possibilités de mouvements sans retenue sous supervision lors desquels les nourrissons sont posés sur leur ventre.

La Société canadienne de pédiatrie recommande de placer les nourrissons sur le côté ou sur le ventre pour des périodes de 10 à 15 minutes au moins 3 fois par jour.

Quand ils sont réveillés, les nourrissons devraient être placés sur leur ventre et encouragés à s’étendre et à attraper des jouets proches.